• WOODY ALEN

     

     

    Woody Allen, réalisateur, acteur et auteur américain de son véritable nom : Allen Stewart Konigsberg - est né à Brooklyn (New York), le 11 décembre 1935. Étudiant à la High School de Midwood, à l'âge de 17 ans il envoie ses premiers gags à des magazines.

     

    Un agent de presse de Broadway l'engage, pour 25 dollars par semaine, ce qui l'amène à abandonner ses études à l'Université de New York, puis au City College. Il écrit pour des comiques comme Bob Hope, Jack Paar, Art Carney ou Sid Caesar.
    A 22 ans, Woody Allen gagne 1500 dollars par semaine comme rédacteur du show télévisé de Gary Moore. C'est alors que deux agents new-yorkais, John Rollins et Charles Joffe, l'encouragent à écrire pour lui-même. En 1961, il se produit au cabaret : il est la révélation du "Bitter End", de Greenwich Village. A la télévision, il remporte aussitôt un très grand succès. En 1964, il écrit son premier scénario, What is new pussycat ? que tournera Clive Donner.

     

    Il écrit des pièces de théâtre : Don't Drink the Water, qui sera joué à New York pendant deux ans; Play it Again Sam, qu'il interprète à Broadway. Clarinettiste doué pour le "Dixieland", il monte son propre orchestre, "The Ragtime Rascals", et entegistre plusieurs albums. Il rédige des articles pour " Life", " Playboy" ou le " New Yorker" et écrit des livres ("Pour en finir une bonne fois pour toutes avec la Culture"; "Dieu, Shakespeare et Moi"; "Destins tordus").

     

    En 1966, un film japonais d'espionnage, Kagi no kagi, tourné en 1964 et réalisé par Senkichi Taniguchi, est soumis à Woody Allen. Celui-ci remonte le film, refait le doublage en anglais, la musique, ajoute un commentaire et plusieurs séquences dont il est l'interprète, le transformant en une comédie burlesque qui sera distribuée sous le titre de What is up tiger Lily ?

     

    En 1968, il écrit interprète et signe la mise en scène de son premier film : Prends l'oseille et tire-toi. Allen continuera dans la veine burlesque dans ses cinq premiers films jusqu'à Guerre et amour (1975). C'est toutefois avec une comédie sentimentale Annie Hall qu'il triomphe en 1977. Dans ce film, où il remporte l'Oscar de la mise en scène et du scénario en 1978, il élabore ce qui sera la thématique de ses meilleurs films : montrer des personnages compliqués face à des situations simples. En débusquer l'absurdité relative. D'une philosophie désenchantée surnagent la jouissance du langage et le désir de séduction.

     

    Ensuite Woody Allen, pour la première fois de sa carrière, signe avec Intérieurs (1978) -dans lequel il ne joue d'ailleurs pas- une oeuvre totalement dramatique. Ce film austère fait ouvertement référence à Ingmar Bergman dont il rappelle la rigueur et le climat étouffant des oeuvres consacrées à la mort d'un amour et à l'enfer des familles désunies. Il récidivra dans la veine dramatique avec Stardust memories (1980). Tourné en noir et blanc, ce film ne put échapper à la référence au Huit et demi Fellini. Allen attendra ainsi 1987 et September avant de se réessayer au drame.

     

    Avec Manhattan, (1979) qui reçut le César du Meilleur film étranger, W. Allen était revenu à l'inspiration quasi-autobiographique et à la comédie sentimentale. Il réussira à nouveau sur ce thème avec Hannah et ses soeurs présenté hors compétition au 39e Festival de Cannes. C'est le film le plus réussi avec Mia Farrow qui, depuis Comédie érotique d'une nuit d'été (1982) jusqu'à Maris et femmes (1992), a remplacé Diane Keaton, sur l'écran et dans la vie, dans le coeur du cinéaste qui enchaine pastiche et reconstitutions historiques assez lourdes. Et c'est justement avec Diane Keaton que Allen tourne l'une de ses meilleures comédies sentimentales sur fonds policer Meurtre mystérieux à Manhattan (1993).

     

    En vieillissant Woody Allen se cherche un alter ego : John Cusack dans Coups de feu sur Broadway (1994), Kenneth Branagh dans Celebrity (1998), Sean Penn dans Accords et désaccords (1999) Jason Biggs dans La vie et tout le reste (2003) et Will Ferrell dans Melinda et Melinda (2004).

     


    Woody Allen élabore son œuvre avec une régularité sans doute unique dans l'histoire du 7e Art. Chaque année, au début de l'automne, il donne le premier tour de manivelle d'un tournage qui va durer de six à huit semaines pour aboutir, en décembre, au premier bout à bout d'un film qu'il va s'employer, de janvier à mars, à modifier, à compléter, voire à refaire, comme September, jusqu'à ce que le résultat final lui donne satisfaction. Il peut alors se consacrer, de mars à mai, à l'écriture du scénario du prochain opus, qui sera mis en chantier au début de l'automne, terminé en décembre et ainsi de suite, année après année...

     

    Cette activité quasi permanente est grandement facilitée par la collaboration fidèle d'un personnel artistique et technique qui jouit de la confiance totale du cinéaste, dont chacun connaît les méthodes de travail, les exigences et l'humeur. Ainsi ses producteurs savent qu'il a le souci de se tenir dans les limites d'un budget d'autant plus modeste que les plus grandes vedettes acceptent, pour le plaisir d'être dirigées par lui, des cachets très inférieurs à leur standing.

     

    Carlo Di Palma, Gordon Willis, ses directeurs de la photographie favoris, connaissent ses goûts en matière d'éclairage ; quant aux décorateurs Santo Loquasto et Mel Bourne, à la monteuse Susan E. Morse, ils vont au-devant de ses désirs pour créer l'environnement de ses films ou leur imprimer ce rythme soutenu et allègre qui les caractérise.

     

    Une œuvre mieux connue et appréciée en France, et particulièrement à Paris, que dans son pays d'origine. En effet, le public parisien a pris l'habitude de son rendez-vous annuel avec le " petit monde " de Woody. Il lui arrive, rarement, de bouder son plaisir : September, hommage du cinéaste à son maître Ingmar Bergman, n'a rassemblé que 50 000 spectateurs en exclusivité parisienne. Une autre femme, Ombres et brouillard, Maris et femmes ont attiré de 250 000 à 300 000 fidèles. Crimes et délits, avec ses 350 000 admirateurs, se classe à bonne distance derrière Radio days, Maudite Aphrodite, Coups de feu sur Broadway dont l'audience tourne autour de 450 000 spectateurs. Hary dans tous ses états, avec quelque 500 000 entrées, Alice et Tout le monde dit : I love you, autour de 600 000, et Meutre mystérieux à Manhattan plus de 700 000 spectateurs, rejoignent Annie Hall (1977, 550 000), Hannah et ses soeurs (1986, 620 000) et Manhattan (1979, 700 000), au palmarès des grands succès parisiens de Woody Allen, dont la première place revient à La rose pourpre du caire (1985) avec un record de 772 000 entrées.

     

    Interprète de nombre de ses films, Woody Allen a aussi été celui de King Lear, de Jean-Luc Godard (1987), et de Scènes de ménage dans un centre commercial (Paul Mazursky, 1991). Il a prêté sa voix au dessin animé Fourmiz (Antz, Eric Darnell et Tim Johnson, 1998). Il a également réalisé et interprété un téléfilm, Don't Drink the Water (1994), adapté de sa pièce créée en 1966 à New York.

     

    À ses moments perdus, Woody Allen joue de la clarinette dans son propre orchestre de jazz. La documentariste Barbara Kopple a suivi en 1996 la tournée de cet orchestre en Europe et en a rapporté un film, Wild man blues (1998).

     

    Woody Allen s'est marié à deux reprises et a divorcé deux fois : d'Harlene Rosen, dont il s'est séparé en 1959 ; de Louise Lasser qu'il quitte en 1970. Le 23 décembre 1997, Woody Allen a épousé Soon Yi Previn, la fille adoptive d'Andre Previn et de Mia Farrow, dont il s'était séparé après Maris et femmes, leur dernier film ensemble - une séparation retentissante, sur fond de scandale et de procès, dont l'étoile professionnelle de Woody Allen n'a pas souffert.

     

    Filmographie:

     

    1969 Prends l'oseille et tire-toi

    (Take the Money and run). Avec :Woody Allen (Virgil Starkwell), Janet Margolin (Louise), Marcel Hillaire (Fritz), Jacquelyn Hyde (Miss Blair), Lonny Chapman (Jake), Jan Merlin (Al), James Anderson (le gardien), Jackson Beck (le narrateur), Micil Murphy (Frank), Howard Storm (Fred). 1h25.

    Virgil Starkwell est un enfant pauvre, timide, malingre et supérieurement intelligent. Mais ce n'est pas à l'école que s'exerce le mieux son quotient intellectuel, c'est dans la rue où, tout petit, il excelle déjà dans le cambriolage des distributeurs de nourriture ou de boissons. Adulte, Virgil est un garçon solitaire qui ne trouve pas de métier et se voit contraint pour vivre, de monter des coups. Entre autres, l'attaque d'un fourgon dont il extrait un énorme sac de pièces qui se répandent bruyamment dans la rue pendant sa fuite... La prison lui offre un asile dont il croira sortir avec un pistolet sculpté dans un savon un jour où, hélas, il pleut... Libéré enfin après s'être offert comme cobaye pour les essais d'un nouveau vaccin (qui le transformera un temps en rabbin), Virgil rencontre Louise et, peut-être, avec l'amour, une vraie chance de s'en sortir. Mais il lui faut de l'argent et, avant de se ranger, c'est décidé, il tente à nouveau de braquer une banque. Échec, prison ; une tentative d'évasion collective manquée, puis une autre avec prise d'otage réussie et c'est la liberté. Virgil épouse Louise et doit travailler pour nourrir l'enfant qui va bientôt naître. Mais il est reconnu, lui le terrible gangster, à cause de ses lunettes d'écaille. Poussé par une fatalité qui lui interdit de vivre honnêtement, le malheureux Virgil retombe dans le " crime ". Et le cycle infernal reprend : hold-up, bagne-évasion, fuite. Virgil Starkwell pourra-t-il, un jour, échapper à son terrible destin d'ennemi public numéro un ?

       
    1971 Bananas
    (Bananas). Avec : Woody Allen (Fielding Mellish), Louise Lasser (Nancy), Carlos Montalbán (Général Emilio M. Vargas), Natividad Abascal (Yolanda), Jacobo Morales (Esposito), Miguel Ángel Suárez (Luis), David Ortiz (Sanchez), Rene Enriquez (Diaz), Jack Axelrod (Arroyo), Nicholas Saunders (Douglas). 1h22.

    À San Marcos, pays sud américain, les militaires prennent le pouvoir et c'est la chasse aux révolutionnaires : des Américains essaient d'aider les victimes. Parmi eux, Fielding Mellish, qui rencontre une jeune militante, signe un appel, mais déçoit la jeune fille.
    Mellish part alors pour San Marcos et se met à aider les révolutionnaires à reprendre le pouvoir. Ce qui lui vaut, à son retour, des ennuis : il est même inculpé pour activités antiaméricaines. Mais il devient célèbre et la jeune militante l'épouse tandis que la TV retransmet, en direct, leur nuit de noces.

       
    1972 Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur le sexe....

    (Everything you always wanted to know about sex but were afraid to ask). Avec : Woody Allen, John Carradine, Lou Jacobi, Louise Lasser, Anthony Quayle.

    1) Le fou du roi, amoureux de la reine, lui fait boire une décoction aphrodisiaque qui produit son effet très rapidement. Malheureusement, alors que le roi s'annonce, le bouffon qui maladroitement cherchait à forcer la ceinture de chasteté de sa souveraine galvanisé, emprisonne sa main droite en refermant la ceinture.

    2) Le docteur Ross accueille une brebis dont un client, Milos, pâtre grec, est amoureux. La brebis est tellement " sexy " qu'elle séduit le praticien. Celui-ci en devient aussi follement amoureux.

    3) Gina la jeune épouse de Fabrizio, est frigide. Elle découvre qu'elle ne peut éprouver du plaisir que sous la menace du danger et dans des lieux publics tels que l'intérieur du Vatican.

    4) Sam, le vieil époux faisant fi de toute convenance, adore se vêtir en femme. Il se fait voler son sac à main dans la rue.

    5) " Quel est mon vice ? " On assiste à une émission que Jack Barry anime sur ce thème.

    6) Un jeune biologiste arrive chez le docteur Bernardo accompagné d'une journaliste. Celui-ci se livre à des expériences sur les rapports sexuels pendant lesquelles le laboratoire est détruit. Un sein gigantesque s'évade et ravage la campagne. C'est à l'aide d'un soutien-gorge géant qu'il sera piégé.

    7) Reconstitution fantaisiste de la physiologie humaine : on voit s'agiter un ensemble de savants et de manœuvres qui, depuis le cerveau, sont les responsables de l'érection.

       
    1973 Woody et les robots

    (Sleeper). Avec : Woody Allen, Diane Keaton, John Beck.


    Miles Monroe, restaurateur macrobiotique et musicien de jazz à ses heures, a été congelé à la suite de l'opération d'un ulcère gastrique en 1973, à l'âge de trente-cinq ans. Nous sommes en 2173, dans une société régie par les ordinateurs et les robots. Ceux-ci sont au service de savants démiurges tout-puissants. À leur tête, se trouve un dictateur bête et méchant : le Chef.

    Pour mettre en chantier leur projet de révolution, un groupe d'hommes opposé au régime doit ressusciter un ancêtre congelé. Ils choisissent Miles Monroe. À peine réveillé, Miles est entraîné dans l'aventure de cette révolution. Les chirurgiens qui l'ont opéré sont arrêtés pour avoir comploté.
    Afin d'échapper à ses poursuivants, Miles prend l'aspect d'un appareil ménager similaire à tous ceux qui font partie de l'environnement quotidien. Pris en chasse par la police gouvernementale, Miles rentre, sous son nouvel aspect, au service de Luna, une poétesse qui ne tarde pas, à son tour, à entrer dans la résistance.

    Menacé à chaque instant, Miles utilisera les moyens les plus variés pour rester en vie. L'aventure se terminera à son avantage.

       
    1975 Guerre et amour
    (Love and Death). Avec : Woody Allen, Diane Keaton, Olga Georges Picot, Howard Vernon, James Tolkan.

    La Russie, au début du XIX, siècle Boris Grouchenko s'amourache de sa cousine Sonia qui, elle, préfère l'un de ses frères. Celui-ci ayant épousé une autre fille, Sonia se marie avec le poissonnier de la ville. Mais les Français envahissent la Russie et Boris, comme ses frères, se retrouve à l'armée. Pacifiste, il n'en est pas moins projeté par un canon au plein milieu de l'état-major français. Ce fait " d'armes " lui vaut, à son retour à Moscou, de séduire la comtesse Alexandrovna, au grand dam de Sonia, devenue veuve, qui lui promet de l'épouser s'il survit à son duel contre l'amant de la comtesse. Boris n'est que blessé et peut enfin se marier avec Sonia.

    Avec sa femme, Boris se propose d'aller assassiner Napoléon; ils se présentent comme frère et soeur, et Napoléon est séduit par Sonia qu'il rejoint dans sa chambre. Boris peut alors intervenir pour venger l'honneur de sa soeur. Hélas, Napoléon n'était qu'un sosie de Napoléon et Boris, arrêté, est condamné à mort.

    Dans sa prison, un ange lui promet sa grâce : les balles du peloton d'exécution seront chargées à blanc. Après la fusillade, Boris rejoint Sonia, puis la quitte en dansant autour d'une silhouette blanche armée d'une faux...

       
    1977 Annie Hall

    (Annie Hall). Avec : Woody Allen (Alvy Singer), Diane Keaton (Annie Hall), Tony Roberts (Rob), Carol Kane (Allison). 1h33.

    Alvy Singer, comique professionnel, quarante ans, après deux mariages ratés , rencontre Annie. Pour lui, Annie représente tout ce qu'il n'a pas connu : l'apparente sérénité d'un tableau de Norman Rockwell, le poli d'une éducation bourgeoise, un rappel de l'époque où l'on trouvait Plath " propre ". Pour mieux accompagner Alvy dans ses introspections vertigineuses, Annie suit des cours...

       
    1978 Interieurs

    (Interiors). Avec : Kristin Griffith (Flyn), Mary Beth Hurt (Joey), Richard Jordan (Frederick), Diane Keaton (Renata). 1h30.

    Arthur, soixante ans, est marié depuis de longues années avec Eve. Ensemble, ils ont eu trois filles. Eve avait cru parvenir à donner un sens à la vie en créant pour ceux qu'elle aimait, le décor d'intérieur le plus " harmonieux " possible. Arthur est arrivé à un point de rupture et ne peut plus supporter sa femme. Il annonce sa décision d'une séparation " temporaire"....

       
    1979 Manhattan

    Avec : Woody Allen (Isaac), Diane Keaton (Mary), Michael Murphy (Yale), Mariel Hemingway (Tracy), Meryl Streep (Jill). 1h36.

    Isaac Davis, 42 ans, réécrit sans cesse le premier chapitre d'un livre où ses expériences restent inséparables de son amour pour New York. Sa seconde épouse, Jill, l'a quitté pour une autre femme et rédige elle-même un ouvrage de souvenirs. Isaac vit présentement avec Tracy, collégienne de 17 ans...

       
    1980 Stardust memories

    Avec : Woody Allen (Sandy Bates), Charlotte Rampling (Dorrie), Jessica Harper (Daisy), Marie-Christine Barrault (Isobel). 1h30.

    Assis dans le compartiment d'un train de banlieue à l'arrêt, entouré de voyageurs silencieux, le célèbre cinéaste Sandy Bates aperçoit dans un autre train la femme de ses rêves, une ravissante blonde qui lui envoie un baiser. Sandy se lève et les deux trains démarrent dans des directions opposées. Le mot fin apparaît. Nous nous retrouvons dans une salle de projection. Sandy Hates est un metteur en scène adulé et célèbre pour son œuvre cinématographique comique....

       
    1982 Comédie érotique d'une nuit d'été

    (A Midsummer Night's Sex Comedy). Avec : Woody Allen (Andrew), Mia Farrow (Ariel), José Ferrer (Leopold). 1h30.

    Au cours de l'été 1905, Andrew et sa femme Adrian reçoivent le cousin de celle-ci, Leopold, accompagné de sa fiancée Ariel, qu'il est sur le point d'épouser. Se joignent également à eux le docteur Maxwell Jordan, meilleur ami d'Andrew, et une infirmière qui travaille avec lui - Dulcy. En fait, ce qui aurait pu être un séjour parfaitement agréable et reposant devient un chassé-croisé agité..

       
    1983 Zelig
    (Zelig). Avec : Woody Allen (Leonard Zelig), Mia Farrow (Dr. Eudora Fletcher), John Buckwalter (Dr. Sindell). 1h20.

    Leonard Zelig est en apparence un homme tout à fait quelconque, mais bientôt l'Amérique des années vingt va littéralement se passionner pour lui : on constate en effet que ce petit homme banal a en fait tendance, par des facultés chimiques totalement inexplicables, à se transformer à l'image des êtres qu'il côtoie. En présence d'un obèse, il grossit à vue d'œil ; face à un noir, sa peau noircit; aux côtés d'un Asiatique, ses yeux se brident...

       
    1984 Broadway Danny Rose

    (Broadway Danny Rose). Avec : Woody Allen (Danny Rose), Mia Farrow (Tina Vitale), Nick Apollo Forte (Lou Canova. 1h24.

    Quelques comiques professionnels new-yorkais se réunissaient autour d'un verre. Ensemble, ils évoquent Danny Rose, un petit imprésario qui se démenait comme un pauvre diable pour imposer ses "poulains", saltimbanques de tout poil. Abonné à la ringardise et à l'échec, peut-être tenait-il la chance de sa vie en la personne de Lou Canova, vague crooner italo-américain tout d'embonpoint et de juvénilité. Un sentimental...

       
    1985 La rose pourpre du Caire

    (The Purple Rose of Cairo). Avec : Mia Farrow (Cecilia), Jeff Daniels (Tom Baxter, Gil Shepherd), Danny Aiello (Monk). 1h21.

    Les Etats-Unis en pleine crise économique, au début des années trente. Cecilia, serveuse dans un café, fait vivre son mari Monk, qui est chômeur et passe son temps avec ses amis, au lieu de chercher du travail. Le seul dérivatif de Cecilia est le cinéma : dès qu'elle le peut, elle court au "Jewel", le cinéma du coin où elle voit chaque film plusieurs fois de suite. Cette semaine-là, le "Jewel" présente La rose pourpre du Caire...

       
    1986 Hannah et ses soeurs

     

    (Hannah and her Sisters). Avec : Woody Allen (Mickey), Michael Caine (Elliot), Mia Farrow (Hannah), Barbara Hershey (Lee). 1h46.

    Elliot est marié depuis quatre ans avec Hannah, une épouse parfaite, fin cordon bleu, qui reçoit la famille chaque année lors du Thanksgiving. Mais il ne peut s'empêcher de désirer Lee, l'une des sœurs d'Hannah, qui vit avec un peintre austère, Frederick...

       
    1987 Radio days

    (Radio days). Avec : Mia Farrow (Sally White), Dianne Wiest (Bea), Seth Green (Joe), Martin Rosenblatt (Mr. Needleman). 1h28.

    Une voix off évoque les souvenirs pittoresques des grandes heures de la radio, quelques semaines avant la Seconde Guerre mondiale. Joe se souvient des rues du quartier de Rockaway sous les couleurs d'un automne pluvieux. ..

     

       
    1987 September

    (September). Avec : Denholm Elliott (Howard), Dianne Wiest (Stephanie), Mia Farrow (Lane), Elaine Stritch (Diane). 1h22.

    Dans sa jolie maison du Vermont, Lane, fragile et tourmentée, se remet lentement d'une dépression nerveuse et d'une tentative de suicide. Elle a passé les derniers mois entre son voisin Howard, un homme âgé plein d'attentions pour elle, et Peter, un jeune écrivain qu'elle a recueilli et dont elle est tombée amoureuse. Mais en cette fin d'été, sa convalescence est perturbée par la présence de trois autres personnes : son amie Stephanie, sa mère Diane et son beau-père Lloyd...

       
    1988 Une autre femme
    (Another Woman). Avec : Gena Rowlands (Marion Post), Mia Farrow (Hope), Ian Holm (Ken), Blythe Danner (Lydia). 1h20.

    Au seuil de la cinquantaine, Marion semble avoir parfaitement réussi sa vie. Professeur de philosophie, brillante intellectuelle, elle est mariée à Ken, un éminent cardiologue, et entretient d'excellents rapports avec Laura, la fille qu'il a eue de sa première épouse Kathy...

     
    1989 Le complot d'Oedipe

    Episode de New York Stories, film à sketches de Woody Allen (Oedipus Wrecks), Francis Ford Coppola (Life without Zoe), Martin Scorsese (Life Lessons). 2h04.

    A cinquante ans passés, Sheldon subit toujours l'influence de sa mère. A cours d'un spectacle de magie, celle-ci disparaît et Sheldon, libéré, mène avec sa maîtresse Lisa une vie idyllique... Jusqu'au jour où le visage de sa mère se met à planer sur New York, empoisonnant à nouveau sa vie. L'infortuné finit par consulter Treva, une voyante fantasque, qui remplacera Lisa dans son coeur, à la grande satisfaction de sa mère, redescendant sur Terre.

       
    1989 Crimes et délits
    (Crimes and Misdemeanors). Avec : Martin Landau (Judah Rosenthal), Anjelica Huston (Dolores Paley). 1h44.

    Documentariste ambitieux et exigeant mais la plupart du temps sans travail. Cliff Stern a épousé Wendy Rosenthal, dont les quatres frères ont, chacun dans leur branche, réussi : Judah, ophtalmologiste réputé, est considéré comme un bienfaiteur de l'humanité, Ben est un rabbin respecté; Lester a créé une série télévisée à succès; Jack a lui aussi une position enviable, mais dans la pègre. Pour gagner sa vie, Cliff accepte de tourner une émission sur Lester...

       
    1990 Alice
    Avec : Mia Farrow (Alice), Joe Mantegna (Joe), William Hurt (Doug), June Squibb (Hilda), Marceline Hugot (Monica). 1h49.

    Depuis son mariage avec le jeune, riche et séduisant Doug Tate, Alice a abdiqué toute ambition personnelle, Pendant seize ans, elle s'est efforcée d'être une épouse irréprochable, une mère attentive et une parfaite hôtesse. Le reste du temps, elle fait des emplettes dans les magasins chics de Manhattan...

       
    1992 Ombres et brouillards

    (Shadows and Fog). Avec : Michael Kirby (Killer), Woody Allen (Max Kleinman), David Ogden Stiers (Hacker). 1h25.

    Une petite ville d'Europe centrale, dans l'entre-deux guerres... Dans les ruelles sombres et noyées de brouillard, sévit un étrangleur. Les citoyens, organisés en milices, enrôlent comme appât Max Kleinman, un timide employé en butte aux intrigues de ses collègues de bureau, à l'autoritarisme de son patron Mr. Paulsen et à l'affection envahissante de sa logeuse...

       
    1992 Maris et femmes
    (Husbands and Wives). Avec : Woody Allen (Gabe Roth), Mia Farrow (Judy Roth), Sydney Pollack (Jack), Judy Davis (Sally). 1h47.

    Sally et Jack annoncent à leurs amis Judy et Gabe Roth leur décision de se séparer maintenant que leurs enfants, indépendants, sont à l'université. Déjà Jack fréquente une call-girl, Shawn Grainger, puis fait vie commune avec Sam, son professeur d'aérobic, une femme bien plus jeune que lui. Sally, quant à elle, tente maladroitement de faire bonne mesure, en fréquentant un homme de son âge, Paul...

       
    1993 Meurtre mystérieux à Manhattan

    (Manhattan Murder Mystery). Avec : Woody Allen (Larry Lipton), Diane Keaton (Carol Lipton), Jerry Adler (Paul House). 1h48.

    Larry Liptonet son épouse Carol habitent un de ces immeubles chics de Manhattan dont les locataires s'ignorent les uns les autres. Or, Paul et Lillian House, un vieux couple logeant sur le même palier, les invitent un jour à prendre le café. Peu de temps après, les Lipton apprennent que Lillian est morte subitement, d'une crise cardiaque. Carol s'interroge aussitôt : la vieille dame semblait en parfaite santé et Paul, rencontré le jour des obsèques avec sa fidèle assistante Mrs. Dalton, a l'air fort peu affecté par son deuil. Au grand affolement de Larry, Carol se met à fouiner chez les House....

       
    1994 Coups de feu sur Broadway
    (Bullets over Broadway). Avec : John Cusack (David Shayne), Jack Warden (Julian Marx), Tony Sirico (Rocco). 1h39.

    Le jeune dramaturge David Shayne vit à Greenwich Village avec sa Ellen, qui a quitté pour lui sa famille bourgeoise et fortunée. Comme ses amis artistes, il se targue de ne jamais céder aux puissances d'argent et aux sirènes de la notoriété. Seul Sheldon Flender, lui aussi écrivain, se montre encore plus intransigeant que lui, ce qui explique d'ailleurs qu'il n'ait jamais été publié. Un jour, Julian Marx, l'agent de David, parvient à monter sa dernière pièce...

       
    1995 Maudite Aphrodite

    (Mighty Aphrodite). Avec : Woody Allen (Lenny Weinrib), Mira Sorvino (Linda Ash), Helena Bonham Carter (Armanda Weinrib). 1h34.

    Journaliste sportif habitant New York, Lenny Weinrib forme avec son épouse Amanda un couple sans problème. Il manque cependant un enfant à leur bonheur. Trop occupée à monter sa propre galerie de peinture pour interrompre ses activités pendant de longs mois, Amanda convainc son mari d'adopter un petit garçon, Max...

       
    1996 Tout le monde dit "I love you"

    (Everyone says I Love you). Avec : Woody Allen (Joe Berlin), Edward Norton (Holden), Drew Barrymore (Skylar), Julia Roberts (Von). 1h41.

    La jeune D.J nous présente sa famille : sa mère, qui donne dans le social, son beaupère, le démocrate, le fils de ce dernier, farouche républicain, sa fille Skylar, tout juste fiancée, et ses demi soeurs Lane et Laura, toujours pas casées.

       
    1997 Harry dans tous ses états

     

    (Deconstructing Harry). Avec : Woody Allen (Harry Block), Kirstie Alley (Joan), Caroline Aaron (Doris), Bob Balaban (Richard). 1h35.

    Rien n'est simple dans la vie de Harry, écrivain new-yorkais connu : l'inspiration lui manque, les héros de ses livres le hantent, ses proches et ex-femmes lui en veulent de les avoir caricaturés dans ses ouvrages. Lucy, une de ses ex, veut même le tuer pour avoir raconté comment il l'a trompée avec sa propre sœur... Joan, sa femme, une psychanalyste, mère de son fils Hilly, perd toute retenue quand elle découvre qu'une de ses patientes a une relation avec lui...

       
    1998 Celebrity

    Avec : Kenneth Branagh (Lee Simon), Melanie Griffith (Nicole Oliver), Leonardo DiCaprio (Brandon Darrow). 1h50.

     

    "HELP !" écrit un avion dans le ciel de Manhattan; c'est pour le tournage d'un film, à terre, et Lee Simon, échotier mondain, est venu y faire une interview-vérité de la star Nicole Oliver, avec qui il a une aventure. Cela compense ses déboires sentimentaux et professionnels : il a divorcé, se sent vieillir et doute de devenir un jour écrivain...

       
    1999 Accords et désaccords

     

    (Sweet and Lowdown). Avec : Sean Penn (Emmet Ray), Samantha Morton (Hattie), Uma Thurman (Blanche). 1h35.

    Woody Allen et deux spécialistes l'assurent : Emmet Ray était un grand musicien de jazz des années 30, se disant "second guitariste au monde après Django Reinhardt", son idole, qu'il écoutait en pleurant. Il avait des travers, était à l'occasion souteneur, pas tendre avec les filles, surtout amoureux de lui-même, prétendant mettre ses sentiments dans sa musique plus que dans sa vie, kleptomane, buveur, menteur, drogué, etc.

       
    2000 Escrocs mais pas trop

    (Small Time Crooks). Avec : Woody Allen (Ray), Tracey Ullman (Frenchy), Hugh Grant (David), Michael Rapaport (Denny). 1h35.

    Ancien taulard, Ray Winkler a conçu un plan génial : s'installer dans une boutique proche d'une banque pour creuser un tunnel jusqu'à la salle des coffres. Il se fera aider par Denny, Tommy et Benny - des bons à rien selon sa femme Frenchy. Mais Ray est le boss et Frenchy l'aime....

       
    2001 Le sortilège du scorpion de jade

    (The Curse of the Jade Scorpion). Avec : Woody Allen (C.W Briggs), Helen Hunt (Betty Ann Fitzgerald). 1h42.

    New York, 1940. Enquêteur vedette d'une compagnie d'assurances, C. W. Briggs se heurte à l'énergique Betty Fitzgerald, engagée pour mettre de l'ordre dans la société. Chris Magruder, leur patron, les invite à fêter les cinquante ans d'un collaborateur. Au cours de la soirée, le magicien Voltan plonge, à l'aide d'un scorpion de jade, Briggs et Fitzgerald en état d'hypnose. Le lendemain, le détective reçoit un coup de téléphone lui ordonnant un vol de bijoux...

       
    2002 Hollywood ending

    Avec : Woody Allen (Val Waxman), Téa Leoni (Ellie), Traet Williams (Hal Yeager) Mark Rydell (Al), Marian Seldes (Alexandra). 1h50.

    Val cinéaste autrefois célèbre peut tourner un film grâce à son ex-femme, fiancée à un producteur de télévision. Dès le début, c'est la catastrophe : Val est frappé d'une cécité psychosomatique. Son agent, le fidèle Al, lui conseille de ne rien dire, l'aide à cacher ce fâcheux handicap puis trouve un complice en la personne de l'assistant-traducteur du chef opérateur chinois...

       
    2003 La vie et tout le reste

    (Anything Else). Avec: Jason Biggs (Jerry Falk), Christina Ricci (Amanda) , Woody Allen (David Dobel), Danny De Vito (Harvey Danny), Stockard Channing (Paula), Jimmy Fallon (Bob). 1h48.

    Jerry est un jeune écrivain comique en devenir. Il vit à New-York avec sa petite amie Amanda. Les deux amoureux coulent des jours heureux, mais Amanda devient de plus en plus difficile : boulimique, névrosée, elle souffre également d'un blocage sexuel, agaçant particulièrement Jerry.

       
    2004 Melinda et Melinda

    (Melinda and Melinda). Avec : Will Ferrell (Hobie), Neil Pepe (Al), Stephanie Roth Haberle (Louise), Radha Mitchell (Melinda). 1h40.

    A New York, dans un restaurant de Manhattan, un groupe d'amis discute du meilleur instrument pour explorer la condition humaine. Deux auteurs, l'un de tragédies l'autre de comédies, se remettent en question. Pour les départager, un des convives leur propose une histoire neutre, à charge pour chacun des partisans de la passer aux couleurs de son genre de prédilection.

       
    2005 Match point

    Avec : Scarlett Johansson (Nola Rice), Jonathan Rhys-Meyers (Chris Wilton), Emily Mortimer (Chloe Hewett Wilton). 2h04.

    Jeune prof de tennis issu d'un milieu modeste, Chris Wilton se fait embaucher dans un club huppé des beaux quartiers de Londres. Il ne tarde pas à sympathiser avec Tom Hewett, un jeune homme de la haute société. Il voit sa situation sociale se métamorphoser et fait la connaissance de la ravissante fiancée de Tom, Nola Rice, une jeune Américaine venue tenter sa chance comme comédienne en Angleterre.

       
    2006 Scoop

    Avec : Scarlett Johansson (Sondra Pransky), Woody Allen (Sid Waterman), Hugh Jackman (Peter Lyman), Ian McShane (Joe Strombel). 1h36.

    Une étudiante en journalisme américaine en visite à Londres traque, aux côtés d'un magicien sur le retour, un tueur en série, dit le tueur aux tarots. Son enquête l'amène à soupconner le fils d'un lord anglais bien sous tout rapport.

       
    2007 Le rêve de Cassandre

    (Cassandra's dream). Avec : Colin Farrell (Terry), Ewan Mc Gregor (Ian), Tom Wilkinson (Howard), Hayley Atwell (Angela). 1h48.

    Sur un coup de coeur, deux frères s'offrent un voilier qu'ils baptisent Le rêve de Cassandre. Une vraie folie car ni l'un ni l'autre n'ont réellement les moyens d'assumer ce signe extérieur de richesse. Terry et Ian sont issus d'une famille modeste.

       
    2008 Vicky Cristina Barcelona

    Avec : Penélope Cruz (María Elena), Javier Bardem (Juan Antonio), Scarlett Johansson (Cristina), Patricia Clarkson (Judy Nash). 1h37.

    Vicky et Cristina sont d’excellentes amies, avec des visions diamétralement opposées de l’amour : la première est une femme de raison, fiancée à un jeune homme respectable ; la seconde, une créature d’instincts, dénuée d’inhibitions et perpétuellement à la recherche de nouvelles expériences sexuelles et passionnelles..

       
    2009 Whatever works

    Avec : Larry David (Boris Yellnikoff), Evan Rachel Wood (Melody), Patricia Clarkson (Marietta), Willa Cuthrell-Tuttleman (Enid). 1h32.

    Boris Yellnikoff est un génie de la physique qui a raté son mariage, son prix Nobel et même son suicide. Désormais, ce brillant misanthrope vit seul, jusqu'au soir où une jeune fugueuse, Melody, se retrouve affamée et transie de froid devant sa porte. Boris lui accorde l'asile pour quelques nuits. Rapidement, Melody s'installe...

       
    2010 Vous allez rencontrer un bel et sombre inconnu

    (You will meet a tall dark stranger). Avec : Naomi Watts (Sally), Anthony Hopkins (Alfie), Josh Brolin (Roy). 1h38.

    Helena rend visite à une diseuse de bonne aventure, Cristal qui veut bien lui dire ce qu'elle veut entendre. Il faut dire que sa vie n'est pas facile. Après quarante années de mariage, elle a été abandonnée par son mari, Alfie, décidé à revivre ses plaisirs de jeunesse. Heléna a fait une tentative de suicide, puis cherché en vain une consolation du côté de la psychanalyse....

       
    2011 Minuit à Paris

    (Midnight in Paris). Avec : Owen Wilson (Gil), Rachel McAdams (Inez), Marion Cotillard (Muse), Kathy Bates , Tom Hiddleston , Kurt Fuller (John), Carla Bruni (la guide du musée). 1h34.

    Un jeune couple d'américains dont le mariage est prévu à l'automne se rend pour quelques jours à Paris. La magie de la capitale ne tarde pas à opérer, tout particulièrement sur le jeune homme amoureux de la Ville-lumière et qui aspire à une autre vie que la sienne.

       
    2012 To Rome with love

    Avec : Woody Allen (Jerry), Judy Davis (Phyllis) Roberto Benigni (Leopoldo), Penélope Cruz (Anna). 1h51.

    Architecte de renom, John est en vacances à Rome, où il a vécu autrefois. Alors qu'il se balade dans son ancien quartier, il rencontre Jack, qui lui rappelle le jeune homme qu'il était. Au même moment, Jerry, metteur en scène d'opéra à la retraite, s'envole pour Rome avec sa femme Phyllis pour faire la connaissance de Michelangelo, fiancé italien de leur fille Hayley...

       
       
    Retour à la page d'accueil
    Partager via Gmail Delicious Pin It

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique